Les assurances dépendance

La durée de vie s’allonge, mais avec elle vient se poser le problème de la perte d’autonomie, et des conséquences financières qu’elle entraîne pour l’assuré et son entourage. La dépendance est liée au vieillissement, à la différence du handicap, la dépendance est un risque à part entière qui s’assure afin de bénéficier d’une protection le jour venu. L’assurance dépendance a été conçue pour fournir aux assurés des outils leur permettant de faire face aux différents aspects de ce risque.

Quelles sont les garanties de base couvertes par l’assurance dépendance ?

Une assurance dépendance de base prend en charge les garanties suivantes :

  • La dépendance partielle.
  • La dépendance totale.
  • Les deux types de dépendances.

Les garanties de la dépendance partielle

C’est dans le contrat de dépendance que sont définies les garanties souscrites en cas de dépendance partielle. Une personne est considérée en état de dépendance partielle, quand elle a besoin de l’aide d’un tiers pour certains actes de la vie quotidienne tels que :

  • préparer ses repas, faire son ménage,
  • se coucher, se lever.

Ou si cette personne a quotidiennement besoin de l’aide d’un tiers pour son hygiène corporelle.

Les garanties de la dépendance totale

La plus grande partie des contrats d’assurance dépendance, ainsi que la grille de l’AGGIR permettant l’évaluation de la perte d’autonomie, estiment qu’il y a dépendance totale avérée lorsque dans la vie quotidienne trois des quatre actes indispensables ne peuvent pas être exécutés par l’assuré. Ces quatre actes indispensables pour la vie quotidienne étant de pouvoir :

  • se laver,
  • s’habiller,
  • se déplacer,
  • s’alimenter.

Lorsque la dépendance totale est constatée, il est prévu dans les garanties d’assurance dépendance que la totalité de la rente soit versée.

Les garanties complémentaires pouvant accompagner l’assurance dépendance

Le contrat de dépendance implique le versement d’une rente qui doit être proportionnelle au niveau de perte d’autonomie de l’assuré. Cependant, des garanties complémentaires sont proposées par certains contrats de dépendance tels que :

  • l’accompagnement administratif,
  • l’accompagnement des familles,
  • le suivi psychologique,
  • la mise en place d’un service d’aide à la personne,
  • et en cas de placement la recherche d’un établissement.

Il faut savoir que l’assurance dépendance fait partie des assurances à fonds perdu, on n’a donc aucune possibilité de récupérer les sommes cotisé. Pour les personnes qui désirent se constituer un capital, il est préférable de s’orienter vers des contrats d’assurance vie, qui intégreront une clause de prise en charge de la perte d’autonomie.